Accueil > News > Le FN Lorrain à la manoeuvre contre la sécurité des LGBT

Le FN un soutien actif de la Manif pour tous en Lorraine

Françoise Grolet, soutien inconditionnelle de la Manif pur tous

Le nom de Françoise Grolet ne vous dit sans doute pas grand chose. C’est pourtant une des plus farouches opposantes à l’égalité des droits dans notre bonne ville. Cette charmante mère de famille est également conseillère municipale et conseillère régionale  du Front National.

Pendant les débats sur le mariage pour tous Mme Grolet n’est pas restée inactive bien au contraire. Cette représentante de la ligne dure du Front National déclarait concernant le mariage des couples de même sexe :

« L’intitulé est déjà une escroquerie, il ne peut pas y avoir de mariage pour « tous » :avec son chien ? avec sa fille ? avec plusieurs femmes (pour satisfaire un autre lobby communautaire) ? »

L’élue n’a d’ailleurs pas hésité à battre le pavé à Metz comme à Paris pour faire valoir sa vision rétrograde de la famille. Elle n’est d’ailleurs pas la seule. Thierry Gourlot responsable régional du FN et Fabien Engelman Maire frontiste de Hayange participeront eux aussi aux manifestations anti mariage pour tous.

La Pride une cible de choix pour l’extrême droite

Philippe Grolet à la Pride de Metz

La famille c’est important pour Françoise Grolet. C’est également important pour son mari Philippe Grolet qui anime un blog dénommé « La vie en rose à Metz » et qui relaie régulièrement les caricatures homophobes les plus outrancières. L’époux de Françoise Grolet n’hésite d’ailleurs pas à donner de sa personne en venant prendre des photos à la Pride de Metz afin de critiquer abondamment l’événement organisé par Couleurs Gaies sur les pages de son site.

L’extrême droite Lorraine ne semble vraiment pas apprécier la Marche des Fiertés LGBT qui se déroule chaque année au mois de juin. Les militants de Lorraine nationaliste ardemment opposés à la manifestation ont déployé une banderole appelant les participants à « Allez brûler en enfer » lors du défilé qui s’est déroulé à Nancy en mai 2014.

Le FN fait obstruction à la lutte contre les discriminations

Une banderole avait été déployée lors de la Pride en 2014 par des membres du groupuscule Lorraine Nationaliste.

A chaque fois que l’occasion se présente les élu-e-s de l’extrême droite lorraine s’empressent de dénoncer les soi-disant dérives communautaristes des associations LGBT du Grand-Est. Ces allégations visant en premier lieu à justifier leur opposition aux actions de lutte contre l’homophobie que mène Couleurs Gaies sur le territoire. Ainsi Thierry Gourlot Président du groupe Front National de la région qualifiait de : « scandaleux détournement de l’argent public par des pseudo-associations sans scrupules » le versement d’une subvention au Centre LGBT de Lorraine-Nord . Le partie d’extrême droite réserve un sort similaire aux actions de lutte contre le SIDA de Aides en votant contre les subventions allouées à cette association.

Le parti de Marine Le Pen champion de l’insécurité pour les LGBT

Le maire FN d’Hayange et le vice-président du parti, Florian Philippot à la Fête du cochon de la ville frontiste

A l’heure où une partie de l’extrême droite tente de nous faire croire à un virage gayfriendly gardons à l’esprit que sa communication ne résiste pas une seconde à l’analyse des faits. Ce discours de façade semble pourtant trouver échos chez certaines personnes LGBT perméables à la rhétorique homonationaliste du FN. Un argumentaire qui prétend que le FN est le seul parti pouvant les protéger contre « la jeune racaille de banlieue ».
Cette logique superficielle semble négliger que le Front National est comme on le sait très peu disposé face aux dispositions législatives qui qualifient de circonstances aggravantes l’homophobie quand elle est le mobile d’insultes ou d’agressions. L’ensemble de ces éléments étant évidemment habillement dissimulé par les défenseurs d’un « FN New look » où il ferait bon d’être homosexuel et patriote ! L’habileté du Vice-Président du Front Florian Philippot qui a placé quelques jeunes loups avides de reconnaissance à des postes stratégiques du FN Lorrain a fini d’emporter l’assentiment des tenants de l’homonationalisme.

En conclusion

Rappelons que si le Front National tente de faire bonne figure en présentant un vernis « Friendly », les propos de Julien Rochedy  ancien directeur du Front National de la jeunesse qui vantait en 2015 les bienfaits de la loi interdisant la propagande homosexuelle mise en place par la Russie ont vite fait de nous rappeler que le parti de Marine Le Pen en Lorraine comme dans toute la France milite en faveur d’une régression considérable des droits des personnes LGBT au détriment de leurs sécurité.

Les derniers articles :