Accueil > News > Nouveau souffle pour le Metz lesbien et féministe

Depuis son déménagement rue des Parmentiers et l’ouverture de son bar associatif la Palette, Couleurs Gaies suscite à nouveau l’intérêt des femmes qui y trouvent la possibilité d’une sociabilité non mixte en organisant régulièrement des soirées à destination des publics lesbiens.

Alors qu’il n’y a plus d’établissement exclusivement lesbien en ville c’est tout naturellement que les adhérentes de l’association ont décidé de s’approprier ce nouvel endroit à la fois accueillant et facile d’accès.
Elles ne sont d’ailleurs pas les seules à tirer profit de ce lieux ressource qui est à disposition des associations amies de Couleurs Gaies. C’est le cas d’Osez le féminisme 57 qui tient souvent des réunions et participe à des activités sororales avec les femmes du Centre LGBTQ.

 

Au-delà des démarches portées par Couleurs Gaies d’ autres organisations mènent des actions notables qui favorisent cette dynamique comme le Collectif Let’s Dyke ou encore le Fonds régional d’Art Contemporain de Lorraine (FRAC). En se saisissant de ces thématiques et en proposant des initiatives qui contribuent à renforcer la visibilité des discours lesbiens et féministes à Metz, ces organisations signent le retour tant attendu d’un traitement à la fois politique et culturel de ces questions.
Afin d’encourager des synergies entre ces différentes composantes de la mouvance lesbienne et féministe du pays messin, Couleurs Gaies proposera en juin prochain dans la programmation du Festival Rainbow Weeks une soirée 100% Filles et d’autres événements en collaboration avec les actrices incontournables de ce renouveau.

Les derniers articles :