Accueil > News > Couleurs Gaies aux archives !
Cette semaine Couleurs Gaies signait une convention avec la Ville de Metz pour la conservation aux Archives Municipales, sous forme de dépôt gratuit, de ses archives détenues et à venir. Une démarche importante pour la mémoire du mouvement LGBTQI+ en Lorraine qui n’a pas manqué de faire réagir l’opposition.
Entrer aux archives pour mieux sortir du placard !
Cet évènement qui pourrait paraître anodin est  pourtant lourd de symbole. Puisque c’est 20 ans d’archives du mouvement local de défense des intérêts des personnes Lesbiennes, Gay, Bi et Trans qui rentreront directement dans le patrimoine de la ville explique Matthieu Gatipon-Bachette Président de Couleurs Gaies.
Du fanzine associatif en passant par les nombreux articles de presse relatant les combats de Couleurs Gaies, c’est une mémoire trop souvent éprouvée par les turpitudes associatives ou l’usure du temps que le Centre LGBTQI+ de Lorraine Nord entend vouloir préserver .
Cette mémoire devenue de facto inaliénable contribuera à renforcer le mouvement localement aux bénéfices des activistes, bénévoles et militante.s qui succèderont un jour à Couleurs Gaies.
Des archives vivantes !
Un travail de fourmis auquel s’est attelé Patrice Philippot  archiviste chez  Couleurs Gaies pour inventorier et numériser des milliers de documents . Un ouvrage cependant loin d’être terminé mais qui est déjà en parti consultable en ligne. Les documents ont été conservés en plusieurs exemplaires indique l’archiviste du Centre LGBTQ « afin de pouvoir rester maître de nos mémoires et de participer aux initiatives nationales » ( NDLR :  La ville de Paris et les associations envisagent la création d’un centre d’archives dédié à l’histoire du mouvement LGBTQI+ ). Des archives qui auront également pour vocation d’être valorisées à travers un partenariat et des expositions qui participeront à une plus grande visibilité des minorités sexuelles et de leurs apports pour notre ville.
Une démarche qui fait réagir l’opposition
Alors que Patrick Thil (LR ) s’est félicité de la démarche soulignant l’intérêt historique de ces archives pour l’histoire de la ville de Metz, le Front national s’est montré quant à lui bien plus réservé interrogeant la pertinence de cette convention et la nature de ces archives. Le conseiller municipal d’Extrême droite Thierry Gourlot a pour sa part déploré les combats politiques de Couleurs Gaies ! Combat qui ne lui en déplaise sont maintenant rentrés dans l’histoire.

Les derniers articles :