A l’approche des élections municipales qui se dérouleront les 15 et 22 mars prochains, Metz Friendly vous propose de découvrir les positionnements des candidat.e .s  à la mairie de Metz.

A travers 20 propositions pour une ville LGBTQI+ Friendly, nous avons interrogé les prétendant.e.s à l’Hôtel de Ville pour connaitre leurs solutions concernant cette thématique.

Vous pouvez découvrir les propositions en ligne ici

Sur 11 candidat.e s en lice, 9 ont accepté de se prêter à l’exercice et 10 nous ont reçu pour apporter un éclairage à leurs réponses.

Ci-dessous vous pouvez découvrir la synthèse de leurs réponses, la note qui en découle ainsi que les priorités qu’ils ont défini dans la liste des propositions.

Observations sur les résultats des candidat.e .s

Béatrice Agamennone – Energies pour Metz

La candidate souhaite une administration efficace contre les discriminations avec un adjoint dédié. Elle en a d’ailleurs fait un de ces thèmes de campagne. La candidate souhaite une gestion des ressources humaines exemplaire en matière de sensibilisation sur les questions LGBTQI+. Elle est la seule candidate à prioriser la proposition encourageant l’action des clubs sportifs en matière de lutte contre les discriminations. Elle représentait Metz Métropole lors du dernier défilé du Metz Pride Day.

Jérémy Aldrin – Agir pour Metz

Le candidat indique vouloir faire de la politique autrement. Il n’a pas souhaité se plier à l’exercice des propositions.  Il a donc demandé à la Conseillère municipale, Christine Singer sa colistière, de plaider sa cause pour garantir son engagement en matière de lutte contre les discriminations. L’élue, qui n’a jamais ménagé ses efforts pour soutenir les positions de Couleurs Gaies au sein du Conseil municipal, est effectivement présente tous les ans lors du défilé du Metz Pride Day.

Jérémy Aldrin a toutefois proposé de garantir son engagement en intégrant un membre du Centre LGBT+ au sein de son équipe. Couleurs Gaies étant engagé dans une démarche non partisane nous lui avons expliqué que nous ne pouvions mandater un membre de l’association.

Christian Bemer – Metz aux Messins

Le candidat de « Metz aux Messins » ne répond pas directement aux questions mais nous a adressé un courrier que nous reproduisons ci-dessous et qui met en avant la thématique de la sécurité. Christian Bemer souhaite former le personnel communal.

Réponse de Christian Bemer -Metz aux Messins

Xavier Bouvet – Unis pour Metz

Priorité aux associations. Voilà le credo du candidat d’Unis Xavier Bouvet qui souhaite soutenir le centre LGBT+ de Metz.

Le candidat s’engage ainsi à former les personnels d’accueil aux diversités. Il place également les familles au cœur de son projet : un mot qu’il écrit d’ailleurs au pluriel sur l’ensemble de ses communications.

Françoise Grolet – Pour Metz

La candidate du rassemblement national n’a jamais été tendre avec Couleurs Gaies, que ce soit en tant que Conseillère municipale ou régionale. Françoise Grolet, qui s’oppose systématiquement au financement des actions de prévention du Centre LGBT de Metz, a pris la peine de répondre dans un courrier que nous reproduisons ci-dessous. Si la candidate ne s’engage sur aucune des 20 propositions, notons tout de même sa volonté de respecter le cadre légal des obligations de la ville en tant qu’employeur concernant les discriminations. La candidate Françoise Grolet souligne aussi son attachement à la sécurité de l’espace public.

Réponse de Françoise Grolet – Pour Metz

François Grosdidier – Utile pour Metz

Le sénateur François Grosdidier s’est toujours appliqué à entretenir de bonnes relations avec le Centre LGBTQI + de Lorraine : à l’époque où il était Maire de Woippy ou encore dans son mandat au Sénat (subvention via son CCAS, présence lors des 20 ans de Couleurs Gaies, vote favorable à l’ouverture du mariage aux couples de même sexe ou encore à la PMA). Le candidat souhaite miser sur la formation des agents municipaux et un meilleur accompagnement des victimes par la police municipale. Il souhaite sécuriser les établissements festifs et souhaite assurer la sécurité des personnes LGBTQI+ dans l’espace public.

Emmanuel Lebeau – Intensément Metz

Emmanuel Lebeau, qui a toujours entretenu un dialogue sympathique avec Couleurs Gaies, souhaite un véritable adjoint sur la question des discriminations. Il veut également former le personnel d’accueil aux diversités et prioriser la mise en place d’un interlocuteur dédié parmi la police municipale.

Richard Lioger – Metz au Coeur

Le député Richard Lioger qui aime à rappeler qu’il avait autorisé le départ de la Marche des Fiertés LGBT+ du campus du Saulcy, à l’époque où l’ancien maire Jean-Marie Rausch ne souhaitait pas voir la manifestation dans le centre piétonnier, table sur la formation du personnel mais également de la police municipale. Le candidat, attaché à la culture, souhaite construire les manifestations de la ville de manière inclusive. Il propose d’encourager les bibliothèques et médiathèques à mettre en valeur leurs contenus LGBT Friendly.

Jean-Hugues Nyalendo – Metz Commune libre

Le candidat, qui bénéficie du soutien de la France Insoumise, a mis en avant la présence de personnes LGBT+ et de membres d’associations féministes dans son équipe. Jean-Hugues Nyalendo a priorisé la mise en place d’une campagne annuelle de lutte contre les discriminations, spécifique aux questions LGBT+.

Mario Rinaldi – Lutte ouvrière

Le candidat de Lutte ouvrière ne nous a pas communiqué de réponse.

Thomas Scuderi – Metz en Confiance

Le candidat qui souhaite faire de Metz une ville 100% inclusive et qui n’a jamais manqué un défilé de la Marche des Fiertés LGBTQI+ de Metz, s’appliquera à créer un poste d’adjoint dédié à la lutte contre les discriminations. Il s’engage à former les personnels de la petite enfance, à la diversité des modèles familiaux, qu’ils soient monoparentaux, recomposés ou homoparentaux. Il souhaite promouvoir une meilleure visibilité des actions associatives LGBT+ notamment lors du Metz Pride Day et de la Journée Mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie. Il souhaite réfléchir à la question de l’hébergement d’urgence des jeunes LGBT+ en situation de rupture familiale.