Il y a presque autant de drapeaux de la fierté LGBT+ qu’il n’y a de personnes queers sur Terre. De cette façon, tout le monde peut s’identifier à un drapeau ! Dans la première édition de PrideStory, nous vous avons présenté le drapeau arc-en-ciel classique, que tout le monde connait : dans cette deuxième édition, nous allons vous parler d’autres drapeaux (quelques uns parmi tous ceux qui existent), dont vous connaissez sûrement le visuel, mais peut-être pas l’histoire ! 

Voici, d’abord, les drapeaux concernant les différentes orientations sexuelles

https://lh3.googleusercontent.com/gRf34fHq_4-07T-0xl0JAz1ux9mrLNFBEp0KYaA2_JgLV2x7q0bJxF4-i9hnwkXaapOiNIBFY1b5M2oFH51DDLF1msUJRhj0D7xnVIKaQRKkHwJKs2e0nBO3nv4gTu7sR6m646ZC

Le drapeau de la fierté bisexuelle, créé par Michael Page en 1998, est composé de 3 couleurs : le magenta représente l’attirance envers une personne d’une même sexe ; le bleu, l’attirance pour le sexe opposé ; et la couleur lavande, représente la combinaison des deux. L’idée principale dans la conception de ce drapeau est que cette couleur lavande soit bien plus petite et moins présente que les deux autres, mettant en avant l’invisibilité des personnes bi au sein des personnes homo ou hétéro. 

https://lh3.googleusercontent.com/yR-an2C7VIgoagx6jN6bFqvE_bJYVi3rDwlfGdfjO64JaFWMYILMbTu9JoSe3u_0wVkBSNYGZqaeKMOnL9f4CR_xLnqE_XmWqBsPyVKbgfEDZnWRpt37x8icjda_kYq4x3qM6HiK

Les drapeaux lesbiens sont multiples, mais celui que nous avons choisi de garder est celui créé en 2018, plus inclusif car destiné aux lesbiennes plus masculines (contrairement au drapeau de fierté lipstick réservé aux lesbiennes dites « féminines »), ainsi qu’aux femmes transgenres. À l’origine, le premier drapeau de la fierté lesbienne était le drapeau arc-en-ciel sur lequel était apposé deux symboles sexuels féminins imbriqués. Un drapeau de la fierté des lesbiennes féministes, avec le triangle noir et le labrys a ensuite été crée en 1999. 

Les couleurs symbolisent la non-conformité de genre (rouge), l’indépendance et la communauté (orange), la relation à la féminité (blanc), le sexe, amour, paix et sérénité (rose clair) et la féminité (rose foncé). 

https://lh4.googleusercontent.com/fH8vVr8YuqGHDkvrxboK9JnDBs3h5Tk0JpS-4DOJXx0G1qM7_K-6PTq2vgvscZEzD9mTOMYB7fu4FLYl3qr-b3OGf18kzYwNBsL9ebm6XWjDzgDzkZtEiYe0hNZ1TvUR3ZIQDid0

            Le drapeau de la fierté pansexuelle a été créé autour des années 2010. Le jaune, que l’on ne retrouve pas dans le drapeau bi, correspond à l’attirance envers des personnes non-binaires, agenres, bigenres, genderfluid. En effet, être pansexuel.le, souvent confondue avec le fait d’être bisexuel.le, signifie être attiré.e par une personne, peu importe son genre, indépendamment de son genre et de son sexe. 

https://lh5.googleusercontent.com/IyDV9NGpnn17r-kTYsYR7PfUf0TALTHT1eC4rQ50VjJiI7HtaSKgkq4mjphb33U5tgySzJ7ecj_vW3b3GriTa8u0myXmIo-azhjuStD77t3y7z6Sk-jXJ5DO9-VHVqhcSE9HsJJ8

À l’opposé de ces différentes orientations sexuelles existent le drapeau de la fierté asexuelle a été créé en 2010 à la suite d’un vote lié au site AVEN. L’asexualité désigne une absence d’orientation sexuelle, un désintérêt pour le sexe. Le dégradé que représentent les couleurs noire, gris et blanche permettent de symboliser le spectre de l’asexualité en partant de l’asexualité en tant que tel (noir), de l’entre deux, entre l’asexualité et la sexualité, ou encore les questionnements des personnes entre ces deux opposés (gris) et la sexualité (blanc). La dernière bande violette est là pour symboliser la communauté ace. 

https://lh5.googleusercontent.com/lg7tpr8TXo5BGhfB2Ecnz63euHtICjlTvkDXudWEihu5Srh0FjxB3IZ1mu4Y4ajZAb5ycjuGNhvdEkrBrg5ycrqyN7Z4fAgb1siuhJEd_k9VsIrIvdmene2JQwMKX-IhH400tBA4

            Le drapeau de la fierté aromantique, créé en 2014, représente les personnes ne ressentant pas/très peu d’attirance romantique envers une autre personne. Les couleurs de ce drapeau symbolise les personnes aro (vert), le spectre aro (vert clair), le platonique (blanc), les gris-aromantiques (gris) et demiromantiques (noir). 

            Nous retrouvons également des drapeaux propres aux identités de genre

https://lh4.googleusercontent.com/DY2ykeqw3YbxobRkVACv9IA6nyKrpB1HD9Oq5caSmswCItzSMnBXG52mtO9D76rKhbDGczclz6X9ogR_ea2H2R8b3lxvt5ZygOTz_FNREFeYbXneIMkkzxoJQWCoUBXUV0cYLGAB

            Ce drapeau de la fierté transgenre est le plus connu, mais il en existe encore tellement qui représente la communauté transgenre ! Celui-ci a été créé en 1999 par une américaine, Monica Helms, elle-même transgenre. Le bleu représente la couleur standard qu’on attribue aux garçons, le rose est celle pour les filles, et le blanc est dédié aux personnes qui transitionnent ou tout simplement en dehors de la binarité ou intersexe. Monica Helms a montré son drapeau pour la première fois lors de la Pride de 2000 à Phoenix, en Arizona. Il existe également un drapeau avec un fond vert et avec le symbole trans, qui peut être utilisé par les personnes transgenres, tout comme par les genderqueer. 

https://lh6.googleusercontent.com/apzhiNdiRKlgdCHcq71mFn8hKvx6oNQp7UPlhdbRRjSAQqGTHvN95dzRDPUK1wLSDcArYboCP2fdVLDFenTVxCJNGv5C-Z3Uq39vUhOZerGl-23wvoMvzx4RULXspIf62skEJehN

            Le drapeau de la fierté agenre, dont on ignore la date de création, représente les personnes n’ayant pas de genre. Les bandes noires symbolisent l’absence de genre et les bandes grises, la semi-absence de genre (genre-fluide, polygenres, demi-genres) . Le blanc représentant l’absence de genre et le vert clair, le sentiment d’appartenance à un autre genre ou la non-binarité (selon les sources). 

https://lh6.googleusercontent.com/sh9Zh4hV0HPKNJcgZnJK2zhrldymv8q2i219oODRcZHovUb5LXy0eh56VvbLURoRQvwhngDtIWD1aUT-vlJWo-ePP7X6-M8PzOrVsvw4a_x-0XOwA7VL0aIpzN0KsaaLoZZpAGx-

            Le drapeau de la fierté non-binaire a été créé en 2013 ou 2014 (selon les sources) par Kye Rowan, à la demande de plusieurs personnes de la communauté non-binaire. Ce drapeau permet de représenter les personnes qui n’entre pas dans la binarité homme/femme. Le jaune symbolise les personnes dont le genre se trouve en dehors de la binarité ; le blanc représente celles et ceux qui s’identifient à plusieurs genres ; le violet, le fait de se considérer entre le genre féminin et le genre masculin ; le noir, le sans genre ou le genre neutre. 

https://lh4.googleusercontent.com/ykz2F6R3GDo7tEWTbxvCTDtuq18-ydqMA2j2oCef2X5RqeVQk2pQfeRtTNCLbxb_-PaHudEzE3fFMgnez-FUZCQnWimglY6NmOiq-cjo8hPXnVh7buABBTH1bXVYhA75AXhf55N2

Le drapeau de la fierté genre-fluide a été créé en 2012 par JJ Poole. Les couleurs représentent, tour à tour, les genres féminins (rose), l’absence de genre (blanc), la combinaison des genres féminins et masculins (violet), tous les gens (noir) et les genres masculins (bleu). 

https://lh3.googleusercontent.com/Lp_ULjJM5fWHhIinh4hBSaN9UsbHUBKbTTr-LEovAFxQAqPIgpUInOkvQ90AczCtKryTmvk89rV91PJIB7mNowPu4Xt2qKukCjT0WHATuVVqcG0jhhvD_yfKLspduRJ3YZqnF2x5

Le drapeau de la fierté intersexe a été créé en 2013 par l’Organisation internationale des intersexes d’Australie. Le drapeau de l’intersexualité, associée à une identité non genrée, utilise en effet la couleur jaune pour s’affranchir des couleurs associées aux rôles de genre (bleu et rose). Le cercle violet, au centre, représente l’intégrité et le droit pour les personnes intersexes d’être ce qu’elles sont. 

Louise et Manon