“Il n’y a pas d’amour censure, il n’y a que de l’amour sincère”

Née en 1996, sous le nom de Mathilde Gerner, Hoshi grandit à St-Quentin-en-Yvelines ; elle dédie d’ailleurs une chanson à sa ville natale dans son nouvel album. Au lycée, elle intègre un groupe de musique amateur, TransyStory, où elle chante et assure le piano et la guitare. 

Après la dissolution du groupe, elle décide de continuer seule, en postant des reprises sur Internet

Elle participera ensuite à The Voice en 2013 et Rising Star en 2014, mais ne rencontrera pas le succès attendu. Par la suite, elle dira que participer à ces émissions lui a permis de savoir ce qu’elle ne voulait pas faire, car pour elle, “la musique n’est pas un concours”. 

Sans se décourager, la jeune femme continue de chanter, plus seulement des reprises, mais également ses propres compositions ! Elle commence à se faire connaître et se produit dans des petites salles, ainsi que dans la rue. Il lui faudra attendre 2017 pour que le label Jo&Co, qui travaille également avec Claudio Capéo ou encore Zaz, la repère et signe un contrat avec elle. La carrière de Hoshi ne fait que commencer !

En 2017, l’EP “Comment je vais faire” est sorti. Il contient son premier single du même nom, qui connait un petit succès. Réédité sous forme d’album l’année suivante, “Il suffit d’y croire” contient la chanson qui la hissera au rang de célébrités dès 2018 et qui lui fera obtenir son premier disque de platine : il s’agit de Ta Marinière, bien évidemment. 

En décembre 2018, Hoshi est victime d’un coming-out forcé par Paris Match : en effet, elle accuse la journaliste qui a écrit un article sur elle d’avoir insisté pour que Hoshi s’étende sur la question de son orientation sexuelle. Elle raconte : “Je n’avais pas répondu « je suis lesbienne » tout simplement parce que ce n’était pas le sujet. Parce qu’un coming-out forcé est inutile et que je n’ai pas à me justifier, je n’ai aucun compte à rendre sans pour autant m’empêcher d’assumer pleinement ma personne”. 

En effet, jusqu’à ce qu’elle sorte Amour Censure, une chanson attaquant directement la Manif pour Tous, elle ne parlait pas ouvertement de son homosexualité, ni de la lutte contre l’homophobie. On peut imaginer qu’elle ne voulait pas être résumée à son homosexualité suite à l’article de Paris Match. Mais son single lui a permis d’assumer au grand jour son homosexualité et également de raconter son expérience de lesbophobie : en effet, elle s’est faite agresser en bas de chez elle par une personne de son voisinage. En interview, elle avoue que c’est une agression qui la traumatise encore 5 ans après. 

Dernièrement, Hoshi a beaucoup fait parler d’elle après son passage dans les dernières Victoires de la musique en embrassant sa danseuse et manageuse Gia Martinelli sur scène ; belle clôture à Amour Censure, single qui la nomme dans la catégorie “Révélation scène”,qui s’apprête à devenir un vrai hymne pour la communauté LGBT+ ! 

Suite à ça, Hoshi a été victime de cyberharcèlement. Insultes lesbophobes et menaces de mort et de viol ont malheureusement envahi ses réseaux sociaux, si bien qu’elle a porté plainte. 

Le 5 juin, elle sort son deuxième album, “Sommeil Levant”, qui comprend évidemment Amour Censure, mais également le titre Fais-moi signe pour parler de sa perte d’audition. Enfin, Enfants du Danger, titre qui parle de la catastrophe écologique de notre monde, avait prévu que nous allions tous porter des masques “mais pas pour se déguiser” ! 

Manon et Louise