Aujourd’hui, un coup de cœur en littérature jeunesse, qui, j’en suis convaincue, n’est absolument pas exclusive et peut séduire certain.e.s d’entre vous. Pourquoi ? Parce que l’autrice est un monstre en littérature. Marie-Aude Murail. Parce que ses œuvres ont parcouru plusieurs générations depuis son premier roman jusqu’à aujourd’hui, avec sa série Sauveur et fils, en passant par l’inoubliable et multi récompensé Oh Boy ! paru en 2000 et qui est toujours aussi enthousiasmant.

Bref. Pour toutes ces raisons, j’ai emprunté il y a quelques mois dans ma bibliothèque préférée le roman Sauveur et fils, saison 1. J’ai un peu tardé, puisqu’il a été édité en 2016 déjà. Sa lecture rapide m’a permis de rattraper le retard. Certes, en binge-lisant (dans un affreux et bancale néologisme), je l’avoue. Mais sans en laisser une miette de mon attention durant toute la lecture des différentes saisons. Car celle-ci a bel et bien était envoûtée par le docteur Sauveur, psychologue clinicien dont la patientèle et la vie privée se croisent dans un récit très bien ficelé. Le praticien est antillais, père solo d’un petit garçon. Leur vie se nourrit des rencontres qu’ils font chacun de leur côté, mais dont les destins s’entrecroisent. S’entrechoquent aussi dans un suspense cousu main. La littérature de Marie-Aude Murail se lit simplement. Cela n’est pas négatif. Cette simplicité n’empêche pas d’aborder des thèmes de société actuel, voire des actualités dramatiques (les attentats au Bataclan dans la saison 3). Cette littérature de jeunesse peut être lue de tous. Et tous nous pouvons y trouver un attachement à l’un ou l’autre des personnages, qu’il soit humain ou hamster (lire les romans pour en savoir plus). A tout le moins, c’est un bon moment garanti que de de plonger dans la découverte de cette série de romans.

La saison 6 est parue cet été, toujours à l’école des loisirs. Courez chez votre libraire !

Delphine