La Pride pas assez « traditionnelle »
Photo du Char de Couleurs Gaies

Alors que la polémique fait rage entre l’association et l’ancien maire de Metz Dominique Gros au sujet du passage de la Marche des Fiertés LGBT dans le centre piétonnier, les avocats de la ville soutiennent devant la cour d’appel administrative de Nancy que la manifestation ne peut être comparée à la Saint Nicolas ou au défilé des Fêtes de la Mirabelle. La Pride n’étant pas un évènement « traditionnel ». Ni une ni deux les militant.e.s de Couleurs Gaies invitent Saint Nicolas, La Reine de la Mirabelle (rebaptisée en reine de la Questche) et…. un sosie du maire de Metz en tête de cortège. Si Couleurs Gaies perdra finalement son procès, le maire autorisera tout de même le passage de la manifestation au centre piétonnier.

Saint-Nicolas, Saint Patron de tous les enfants

Saint-Nicolas en protecteur des enfants des familles homoparentales

En 2012 alors que les débats sur l’ouverture du Mariage Républicain aux couples de même sexe fait rage les militants de Couleurs Gaies appelle Saint-Nicolas à la rescousse pour soutenir les familles homoparentales et représenter la Lorraine à Paris lors de la première grande manifestation des partisans du « oui » au mariage pour tous.

Le Saint-Nicolas du Centre LGBTQI+ de Metz aura les honneurs de Charlie Hebdo

Quand Saint Nicolas fait s’étrangler le Rassemblement National

Lors de la Pride 2017 les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence sont à l’honneur et défilent joyeusement avec Saint Nicolas qui est venu taquiner les intégristes dans le cortège de l’association de défense de la laïcité « les Profanes ».

Cette photo présente dans le bilan d’activité de Couleurs Gaies et qui sera envoyé aux élu.e.s du Conseil municipal fera s’étrangler le Rassemblement National qui demandera le retrait de la subvention au Festival des cultures LGBTQI+ « Rainbow Weeks ».

Le Rassemblement National dénoncera une provocation au mépris de la foi qui ridiculise les religieux