Adhérer :

Adhérer à Couleurs Gaies : c’est soutenir les actions financièrement de l’association, les interventions en milieu scolaire (IMS), la Marche des Fiertés , l’activité du bar associatif, etc.

Bénévolat :

Il y a dix ans et demi que je connais l’association Couleurs Gaies. La première rencontre que j’ai faite, c’était lors de la Marche des Fiertés de 2010 .

Puis je suis allée au local, j’ai discuté avec les uns et les autres . J’ai observé ce qui se passait, mais aussi les gens qui venaient . Je me suis aperçue que l’association était ouverte à tout le monde, quelque soit l’orientation sexuelle, la nationalité, le milieu social etc… Je n’ai jamais eu à souffrir de discrimination. Ce qui n’est pas le cas dans d’autres contextes.

Être bénévole à Couleurs Gaies, c’est permettre à l’association de vivre, de créer des animations tout au long de l’année. C’est partager avec chacun et chacune des moments de convivialité. De plus, quel bonheur de découvrir notre belle région Lorraine !

Être bénévole c’est aussi agrandir son cercle social dans lequel l’amitié prend place. La diversité des adhérents, des administrateurs, des sympathisants, des usagers crée un fort attachement à l’association. Généralement, les gens parlent avec ceux de leur milieu ; à Couleurs Gaies, la diversité sociale est un enrichissement pour tous.

Laurence

Militer :

Militer c’est donner forme aux actions et activités décidées par l’association. C’est partager de façon intense ce qui a été décidé au préalable. Quand les actions prennent forment, il y a une fierté qui est en nous, fiers de ce que nous faisons, fiers d’être ce que nous sommes, fiers de partager, éprouver une certaine satisfaction .

Ce lien qui nous unit, l’amitié, est fort . Nous avons besoin de tous pour faire évoluer les choses. N’hésitez pas à vous impliquer à titre personnel car c’est enrichissant. On a gagné quelques batailles (le mariage pour tous , l’adoption etc.) mais il reste encore beaucoup de choses à faire pour que les discriminations disparaissent et que nous, LGBT, soyons enfin considérés comme tout le monde.

Militer pour moi, c’est me transcender , une force m’envahit.

Laurence