Les vacances de Noël étant la période par excellence pour nous replonger dans notre enfance, je les ai mises à profit pour lire de la littérature jeunesse. Une fois encore, celle-ci n’a rien à envier à la littérature tout court. Accessible dès les premières années collège, je vous conseille un polar botaniste, Les empoisonneurs, premier tome d’une série imaginée par Guillaume Le Cornec, Enquêtes aux jardins. Une littérature francophone donc, qui plante le décor dans cette belle ville de Nantes, au sein d’un jardin botanique fréquenté quotidiennement par deux adolescents, Emma et Lucas. Les deux collégiens apprennent qu’un milliardaire du Net prévoit de lancer une super application botanique au cœur même de leur terrain d’exploration. Dans le même temps, un vieil homme devenu leur ami disparait corps et âme, tandis que des plantes d’une rareté exceptionnelle sont atteintes d’un mal étrange qui met en branle toute la communauté de botanistes.

Il n’en faut pas plus pour que nos deux curieux mènent l’enquête, aidés de manière aussi soudaine qu’inespérée par la sœur ainée d’Emma, qui s’avère une geek d’enfer. Plante, technologie de dernière génération, complot à l’échelle mondiale, voilà de quoi alimenter un polar qui devrait tenir les lecteurs en haleine. Sans compter que l’auteur, lui-même grand amateur du jardin des plantes de Nantes, s’est très documenté pour rédiger ses romans et offrir ainsi une belle initiation à la botanique…

Pour les jeunes pousses qui découvriront ici un polar très moderne, ce livre -ainsi que la suite Les pommes de l’Apocalypse– n’en reste pas moins une bonne lecture aussi pour les vieilles branches, dont le souvenir de belles et riches heures à lire Agatha Christie pourrait refleurir comme un crocus à la fonte des neiges.

Delphine