Accueil > A propos > Historique

1999

  • Assemblée générale constituante : Stéphane Aurousseau est élu président de Couleurs Gaies.
  • L’association est accueillie dans les locaux de AIDES située alors rue Henry Maret à Metz.
  • 1ère soirée disco à Jouy-Aux-Arches (plus de 200 personnes !).
  • 1er numéro de ‘Zone Libre’ (le journal mensuel de Couleurs Gaies).
  • 1ère cérémonie à la mémoire des déportés pour motif d’homosexualité.

2000

  • Les soirées de Couleurs Gaies sont chassées de Jouy-Aux-Arches (« Il y a des enfants qui se réunissent la journée dans cette salle, donc on ne peut plus vous accueillir… »). Tentative d’implantation des soirées à Solgne mais la salle est trop grande. Les soirées disco s’installent durablement à Plappeville.
  • 2ème cérémonie à la mémoire des déportés pour motif d’homosexualité.
  • L’association compte désormais plus de 50 adhérents.

2001

  • Conférence de sensibilisation sur le suicide des jeunes LGBT (FJT rue Georges Ducrocq à Metz).
  • 3ème cérémonie à la mémoire des déportés pour motif d’homosexualité.
  • Couleurs Gaies recueillent des centaines de signatures en faveur d’une proposition de loi visant à condamner les actes et les propos homophobes comme les actes et les propos racistes. La pétition est remise aux députés Denis Jacquat (UMP) et Gérard Terrier (PS). Suite à une mobilisation nationale des associations LGBT, la loi est votée en novembre 2001.
  • Couleurs Gaies, association Gay et Lesbienne de Metz, devient association Gay et Lesbienne de Moselle. Elle compte désormais plus de 100 adhérents.

2002

  • Aménagement de Couleurs Gaies dans ses propres locaux loués rue des Tanneurs à Metz (aucune structure socioculturelle n’a voulu accueillir l’association !).
  • Couleurs Gaies devient Centre LGBT – Lorraine Nord.
  • Le succès des soirées disco de Plappeville assure la pérennité financière du local.
  • Création du groupe ‘Femmes’, du groupe ‘Jeunes’ et du groupe ‘Trans’.
  • 4ème cérémonie à la mémoire des déportés pour motif d’homosexualité.
  • 1ere journée de visibilité LGBT sur la place St-Jacques à Metz.
  • L’association compte plus de 150 adhérents.

2003

  • Happening contre le Vatican suite aux propos homophobes du cardinal Joseph Ratzinger (qui deviendra Benoît XVI).
  • 1ère Marche des Fiertés LGBT de Lorraine, à Metz (750 participants !).
  • Lancement de la Mallette pédagogique, un outil de lutte contre l’homophobie en milieu scolaire.
  • 5ème cérémonie à la mémoire des déportés pour motif d’homosexualité.
  • La soirée de juillet accueille plus d’un millier de personne à Plappeville. Pour des raisons de sécurité, l’association doit trouver une autre salle. Après une étape malheureuse à Fleury, les soirées s’installent durablement à Solgne.

2004

  • Couleurs Gaies accueille les 10èmes Rencontres nationales de la Fédération française des Centres LGBT.
  • La Malette pédagogique reçoit le prix national de la solidarité décerné par la JPA (Jeunesse au Plein Air).
  • 6ème cérémonie à la mémoire des déportés pour motif d’homosexualité.
  • 2ème Marche des fiertés LGBT de Lorraine, à Metz (près d’un millier de participants!). Le cortège est contraint de contourner le centre-ville par la municipalité de Jean-Marie Rausch.
  • Une assemblée générale houleuse (dispute entre les tenants d’une association généraliste et des adhérents qui souhaitent créer une association loisirs).

2005

  • Couleurs Gaies porte plainte contre la mairie de Metz suite au passage du cortège de la Saint Nicolas dans le secteur pétitionner (La même liberté avait été interdite à la Marche des fiertés LGBT 2004).
  • Couleurs Gaies accueille l’Assemblée générale de la Coordination Interpride France.
  • Couleurs Gaies porte plainte contre le Rectorat de l’Académie Nancy-Metz, qui lui refuse l’agrément pour intervenir en milieu scolaire (Au même moment, le ministère accorde un agrément national à une association anti-IVG).
  • 7ème cérémonie à la mémoire des déportés pour motif d’homosexualité.
  • 3ème Marche des fiertés LGBT de Lorraine, à Nancy (1500 participants !)
  • Le local de Couleurs Gaies vandalisé par deux fois.

2006

  • 8ème cérémonie à la mémoire des déportés pour motif d’homosexualité.
  • 4ème Marche des fiertés LGBT de Lorraine, à Metz. Le cortège doit encore une fois contourner le secteur piétonnier, contrairement à toutes les manifestations para-municipales.
  • Dominique Weyant est élu président de Couleurs Gaies.

2007

  • Couleurs Gaies commence à intervenir fréquemment (mais sans agrément) dans les établissements scolaires pour lutter contre l’homophobie.
  • 9ème cérémonie à la mémoire des déportés pour motif d’homosexualité.
  • 5ème Marche des fiertés LGBT de Lorraine, à Nancy.

2008

  • L’association gagne son procès contre le Rectorat de l’Académie Nancy-Metz. Elle est agréée ‘association complémentaire de l’enseignement public’.
  • 10ème cérémonie à la mémoire des déportés pour motif d’homosexualité.
  • 6ème marche des fiertés LGBT de Lorraine, à Metz. Le nouveau maire, Dominique Gros, autorise les chars à passer au centre-ville… mais demande aux services juridiques de la Ville de faire condamner Couleurs Gaies devant les tribunaux dans le cadre du procès initié sous l’ancienne municipalité.
  • Matthieu Gatipon-Bachette est élu président de Couleurs Gaies.

2009

  • Couleurs Gaies loue la salle de l’Arsenal à Metz pour fêter ses 10 ans (plus d’un millier de participants !).
  • L’association loue la salle Saint Denis à Metz pour y accueillir ses soirées disco.
  • 11ème cérémonie à la mémoire des déportés pour motif d’homosexualité.
  • Couleurs Gaies est accueillie officiellement pour la 1ère fois à la mairie de Metz, à l’occasion des Rencontres nationales de la Fédération LGBT.
  • Couleurs Gaies obtient la possibilité pour les couples pacsés de célébrer leur union à l’hôtel de ville de Metz.
  • Installation d’une œuvre d’art de Matthieu Cailloto devant le local de l’association, à l’occasion de l’année ‘Koltès’. L’œuvre polémique est volée un mois après son installation.
  • Couleurs Gaies perd son procès contre la mairie de Metz (affaire gay pride – 2004/2005). L’association fait appel et saisit la HALDE, qui estime qu’il y a bien eu discrimination.
  • Couleurs Gaies a rencontré 750 élèves durant l’année dans le cadre de ses interventions contre l’homophobie en milieu scolaire.
  • Assemblée générale houleuse ( dispute sur l’orientation militante de l’association).

2010

  • Couleurs Gaies se porte pour la 1ère fois partie civile, d’abord dans un procès contre les agresseurs d’un jeune gay à Fameck, puis dans un procès contre les agresseurs d’une jeune lesbienne à Metz.
  • 12ème cérémonie à la mémoire des déportés pour motif d’homosexualité. Couleurs Gaies obtient enfin l’apposition d’une plaque commémorant l’ensemble des catégories de déportés (dont les homosexuels) sur le mur d’enceinte du Fort de Queuleu à Metz.
  • Couleurs Gaies anime le Collectif d’organisation de la Marche des fiertés LGBT de Lorraine. Le 5 juin 2010, la manifestation connaît un record historique d’affluence (2500 participants !).
  • Couleurs Gaies obtient la possibilité pour les couples pacsés de célébrer symboliquement leur union à l’hôtel de ville de Woippy.
  • Une des membres fondatrices de Couleurs Gaies et son amie se pacsent à l’hôtel de ville de Metz.
  • Couleurs Gaies a rencontré 2000 élèves durant l’année dans le cadre de ses interventions contre l’homophobie en milieu scolaire.

2011

  • Commémoration de la déportation : ayant obtenu en 2010 l’apposition d’une plaque rendant hommage à l’ensemble des catégories de déportés, Couleurs Gaies n’organise plus de cérémonie parallèle, même si ses représentants ne sont toujours pas placés sur la ligne protocolaire (contrairement aux représentants d’autres victimes civiles de la déportation).
  • Couleurs Gaies organise ses soirées disco au Cotton Club.
  • Malgré le soutien de la HALDE, Couleurs Gaies perd son procès contre la mairie de Metz (affaire Gay Pride – 2004/2005/2009). L’association saisit le Conseil d’État, qui refuse d’étudier le dossier. Couleurs Gaies saisit la Cour européenne des droits de l’Homme.
  • Couleurs Gaies recrute ses premiers ‘services civiques’ (Jeremy et Maxime).
  • Couleurs Gaies a rencontré 1400 élèves durant l’année dans le cadre de ses interventions contre l’homophobie en milieu scolaire.

2012

  • Commémoration de la déportation: le président de Couleurs Gaies se place sur la ligne protocolaire, sans y avoir été invité et après 15 minutes d’intenses négociations avec les services de la Préfecture.
  • Couleurs Gaies anime le Collectif d’organisation de la Marche des fiertés LGBT de Lorraine, qui fête à Metz sa 10ème édition le 1 juin 2012.
  • D’octobre 2012 à juin 2013, Couleurs Gaies mobilise toutes ses forces pour contrer le lobby catholique qui se déchaîne en Moselle comme ailleurs contre le projet de loi ‘Taubira’ visant à ouvrir le mariage républicain aux couples de même sexe. Devant la multiplication des dérapages homophobes, l’association enchaîne les communiqués de presse, happenings et manifestations.
  • 2ème ‘génération’ de services civiques à Couleurs Gaies (Marie-Laure et Paul).
  • Couleurs Gaies a rencontré 3400 élèves durant l’année dans le cadre de ses interventions contre l’homophobie en milieu scolaire.

2013

  • 2ème ‘génération’ de services civiques à Couleurs Gaies (Marie-Laure et Paul).Suite de l’intense mobilisation en faveur de l’ouverture du mariage républicain aux couples de même sexe. La loi est définitivement votée le 23 avril 2013.
  • Commémoration de la déportation: le président de Couleurs Gaies se place sur la ligne protocolaire, sans y avoir été invité et sans rencontrer d’opposition.
  • Les associations de Nancy et de Metz décident d’organiser séparément une marche des fiertés LGBT dans chacune des deux villes. 2000 participants à Metz le 15 juin 2013 pour célébrer le vote de l’ouverture du mariage républicain aux couples de même sexe.
  • Couleurs Gaies organise une soirée clubbing à Mousson.
  • 3ème ‘génération de services civiques (Marianne et Maéva).
  • La Cours européenne des droits de l’Homme refuse d’instruire le dossier de Couleurs Gaies dans le cadre de l’affaire de la gay pride, sans motiver sa décision (2004/2005/2009/2011). Fin de la procédure.
  • Couleurs Gaies a rencontré 2600 élèves durant l’année dans le cadre de ses interventions contre l’homophobie en milieu scolaire.

2014

  • Couleurs Gaies a fêté ses 15 ans !
  • 3ème ‘génération’ de services civiques à Couleurs Gaies (Manuela et Maéva)

2015

Toutes-les-folles-ne-sont-pas-au-front-Couleurs-Gaies-Gaypride-2015

  • 4ème ‘génération’ de services civiques à Couleurs Gaies (Maxens)
  • 13ème marche des fiertés de Metz avec pour slogan « Toutes les folles ne sont pas au front » précédé d’un happening devant l’hôtel de ville d’Hayange afin de réaffirmer l’incompatibilité du combat pour l’égalité des droits des personnes LGBT avec les idées d’extrême droite.

2016

13232941_1321374567875887_1662829003806292272_n

  • 14ème marche des fiertés de Metz sur le thème du droits des trans et de la PMA
  • Déménagement et inauguration du nouveau local au 11 rue des Parmentiers après 13 ans passé rue des tanneurs.
  • Création du bar associatif « la Palette »