• La vita nuova, Christine and the Queens (EP, 02/2020) 

Au tout début de l’année 2020, Chris nous a livré un EP préparé en secret depuis quelques temps. Les chansons s’enchaînent dans un même clip, nous offrant un court métrage de plus de 13 minutes de pur bonheur. De l’esthétisme, de la danse, des décors somptueux de l’opéra de Paris, des thématiques touchantes comme la perte et le deuil ; tout y est ! 

Cette artiste foncièrement queer, s’identifie depuis plusieurs années comme pansexuelle et brise les frontières du genre avec audace. 

Nous avons déjà parlé d’elle dans un ancien article : https://www.couleursgaies.fr/2020/02/01/musiqueer-2/ 

  • Dévorantes, Aloïse Sauvage (album, 02/2020) 

“Les pédés sont beaux, j’ai osé rêver que tout le monde enfin le voyait” 

Aloïse, artiste aux multiples talents, s’est à plusieurs reprises exprimées sur l’homosexualité dans ses chansons, et notamment dans “Omowi” et “Jimy” qui, pour cette dernière, parle plus particulièrement d’homosexualité féminine. 

Elle nous a régalé avec son album éclectique mêlant à merveille la pop, le hip hop et le rap, le tout avec une manipulation incroyable de la langue française ! 

(On retrouvera d’ailleurs cette grande artiste très bientôt dans un prochain MusiQueer…) 

  • Chromatica, Lady Gaga (album, 05/2020) 

Inutile de présenter la grande chanteuse Lady Gaga, dont les plus grands tubes rythment encore nos soirées (confinées ou non). L’icône bisexuelle a sorti en mai dernier son sixième album sous le nom de Chromatica. Avec des titres tels que Stupid Love, Rain On Me en featuring avec Ariana Grandeou encore 911, la chanteuse signe son grand retour ! Une tournée où elle passera au Stade de France est prévue après la pandémie de Covid-19.

  • Sommeil levant, Hoshi (album, 06/2020) 

“C’est dur d’effacer tout ce qui m’attire, un peu dépassée par tous mes désirs” 

Hoshi est revenue un petit peu avant 2020 avec le single “Amour Censure”, extrait de son album sorti quelques mois plus tard. Fidèle à elle-même, on y retrouve aussi son style bien à elle, avec des textes toujours très puissants ; elle aborde des thématiques qui lui sont chères, comme l’homosexualité et l’homophobie, mais aussi l’écologie, et sa perte d’audition. 

Nous avions déjà parlé de cette artiste lors d’un précédent MusiQueer : https://www.couleursgaies.fr/2020/06/29/musiqueer-6-focus-sur-une-artiste-lesbienne-hoshi/ 

  • The one that you love / How low can you go, LP (singles, 07-11/2020) 

Après nous avoir fait patienter deux ans, LP est revenue cette année avec deux singles, sortis à quelques mois d’intervalle. Le premier parle d’amour désespéré dans un décor western, tant au niveau de la mélodie que du clip. Le deuxième single évoque les nuits déjantées qu’elle a passées à New York et à Los Angeles. Dans le clip, c’est ce qu’elle tente d’illustrer, aux côtés de Julieta Grajales, elle-même queer puisqu’elle est actuellement en couple avec une femme. En attendant un prochain album, délectez-vous de LP et de sa voix incroyable dans ces deux nouvelles chansons ! 

D’ailleurs, LP aussi a eu son heure de gloire sur le blog de Couleurs Gaies : https://www.couleursgaies.fr/2020/05/17/musiqueer-4-focus-sur-une-artiste-lesbienne-lp/ 

  • Midnight Love / Rue, Girl in Red (singles, 04-08/2020) 

Originellement prévue en octobre 2020, la sortie du premier album de Girl in Red est malheureusement repoussée à une date qui reste encore mystérieuse. 

“Mindnight Love”, premier single sorti en plein confinement, parle d’un amour espéré, à tort. Dans “Rue”, extrait de son album à venir, la chanteuse s’adresse à ses proches qui sont continuellement présents pour elle et qui l’aident à préserver sa santé mentale, qui a notamment été mise à mal par l’une de ses relations amoureuses. 

  • Contre soirée, Bilal Hassani (album, 11/2020) 

Finaliste à l’Eurovision 2019, Bilal revient cette année avec un deuxième album qui a pour objectif de faire danser ! 

L’originalité est qu’il a été pensé comme un “album concept” avec une cohérence pour toutes les chansons qui narrent, tour à tour, une bribe de cette fameuse “contre soirée”. Bilal en profite pour parler de thèmes qui lui tiennent à cœur ; comme celui de la célébrité, de se relever, des relations amoureuses, mais aussi du harcèlement scolaire. 

  • 3SEX, Indochine ft. Chris (single, 11/2020) 

“Une fille au masculin, un garçon au féminin”. 

Tube intemporel des années 80, “3e sexe” a subi un véritable coup de neuf cette fin d’année 2020 et qui reste toujours d’actualité. Pour cette nouvelle version, Nicola Sirkis, le chanteur du groupe Indochine, voulait d’un featuring qui puisse porter cette chanson : “Je ne voyais qu’elle” a-t-il dévoilé. Une femme forte, puissante, qui aime brouiller la fluidité et la liberté, autant concernant le genre, la sexualité que sur la scène ; une femme magnifiquement queer ! 

Pour plus d’informations sur Indochine, rendez-vous sur cet article : https://www.couleursgaies.fr/2020/10/03/musiqueer-8-focus-sur-un-groupe-francais-allie-de-la-lutte-lgbt-indochine/ 

  • Songs from the Kitchen Disco, Sophie Ellis-Bextor (album, 11/2020) 

Sophie Ellis-Bextor sort son deuxième best of tant attendu ! On y trouve donc des reprises de ses meilleures chansons, mais aussi des covers d’autres artistes, et tout ça entendu en avant-première sur les réseaux pendant le confinement lors de ses directs.  

  • Disco, Kylie Minogue (album, 11/2020)
Kylie Minogue au saut du lit

Dans deux articles de MusiQueer, Fred nous avait parlé avec passion de Kylie Minogue et de son album à venir… et bien le voici ! En novembre, Kylie sort donc son quinzième album appelé “Disco” puisque, effectivement, les sonorités propres à la disco sont bien là. L’icône gay par excellence nous propose … Le fan numéro 1 (nous parlons de Fred, bien évidemment !) n’hésite pas un seul instant quand nous lui demandons les meilleurs titres de l’album : Magic, Real Groove, Miss a thing et Supernova ! 

Manon & Louise