Impossible de ne pas connaître cet artiste prolifique qui représente à ce jour un des artistes ayant vendu le plus de disques. 

Sir Réginald Kenneth Dwight alias Elton «  Hercules » John ou plus simplement Elton John est un artiste auteur-compositeur chanteur et pianiste britannique.

En 1997, alors que sa carrière lui prête déjà pas moins de plusieurs dizaines d’albums, sa chanson « Candle in the wind » reprise interprétée en hommage à Lady Diana, devient le single le plus vendu depuis la création des hits parades avec 33 millions d’exemplaires. 

Elton John fut un précurseur à son époque (pas si lointaine).  En 1976, il déclarait être bisexuel dans le magazine Rolling Stone. Les coming out étant très rares à cette époque.

Les réactions homophobes furent d’ailleurs véhémentes et nombreuses et beaucoup de fans refusèrent après cette déclaration de continuer à acheter ses albums. 

Néanmoins la situation s’améliora dans les années 80.
C’est à cette époque que l’artiste, après une période compliquée, teintée de drogue et d’alcool, signe plusieurs albums dont les titres sont encore aujourd’hui des « classiques » de la pop repris plus tard par d’autres grands artistes du moment comme Lady gaga ou encore Ed Sheeran…

Taron Egerton qui joue le rôle d’Elton John dans  » Rocketman « 

 » I’m still Standing, Your Song , Rocket Man, Sad Songs, Bennie and the Jets, Don’t go Breaking My heart, Goodbye yellow Brick Road, Sorry seems to be the hardest word, Sacrifice  » ou encore  » Donner pour donner  » (en duo avec France Gall)  sont autant de titres qui ont traversé les décennies et influencés bon nombre d’artistes contemporains.

En 1991,  Elton John sort  » Two Rooms « , célébrant ainsi l’amitié et la collaboration avec des artistes prestigieux comme Kate Bush, Eric Clapton,  Rod Stewart, Sting, Tina Turner, Sinnead O’Connor ou encore George Michael. C’est d’ailleurs en 1985, lors du concert de charité LIVE AID  qu’il reprend en duo sur scène avec ce dernier un de ses tubes écrit en 1974,   » Don’t let the sun go down on me  » et qui sera repris plus tard en 1991 à la Wembley Arena. 
Cette version se classera n°1 des ventes au Royaume Uni et aux Etats-Unis et rencontrera un immense succès auprès du public. 

En 1992, profondément marqué par l’épidémie de SIDA, pendant laquelle il a perdu beaucoup d’amis proches, il décide de lancer une fondation pour combattre la maladie et soutenir activement la recherche et lutter contre la discrimination : The Elton John AIDS Foundation.

Il va sans dire qu’Elton John est aujourd’hui une figure tutélaire de la défense des droits LGBTQI+ à travers le monde, un combat qu’il a défendu sur la scène politique internationale. 

Le 21 décembre 2014, Elton John a épousé David Furnish, son compagnon depuis 1993. Le couple a adopté deux enfants nés d’une mère porteuse, Zachary et Elijah. 

Damien