La pyramide des besoins humains

La théorie de la pyramide des besoins a été inventée par Abraham Maslow et s’organise en cinq catégories : besoins physiologiques, sécurité, amour, reconnaissance, réalisation. Elle fait l’objet d’un nouveau jeu de télé-réalité outre-Manche. 15 000 candidats vont devoir se départager jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un. Un seul à avoir prouvé qu’il était parvenu à identifier puis satisfaire l’ensemble de ses besoins, un à un, chaque semaine après l’autre. Pour le prouver, les candidats doivent alimenter un espace numérique à leur disposition et rédiger chaque semaine un texte personnel pour convaincre les followers de voter pour eux. Le résultat est évidemment annoncé en prime time sur une chaîne de télé. Le concept intrigue Christopher, un gamin en peine dans sa sphère familiale. Un collégien qui ne voit plus trop l’intérêt d’y retourner. Un fugueur un matin. Un train. Londres.

Christopher découvre alors la vie dans la rue, la vie à la marge d’une société qu’il ignore et qui l’ignore. Cette pyramide des besoins, l’adolescent la découvre sur une affiche toute colorée. Comme des milliers d’autres, il se laisse tenter en cliquant sur le formulaire d’inscription. Très vite, son profil insaisissable sort du lot. Là où les candidats cherchent avant tout la célébrité, attirer la lumière sur eux tels des papillons de nuit, Christopher se tapit dans l’ombre, poste le minimum syndical, jusqu’à cette photo de lui illustrant sa vie dans la rue qui le fait grimper sur l’échelle des potentiels gagnants du jeu. Star sans le vouloir vraiment, le candidat n°12778, ChristopherScott54 , peut-il échapper à la célébrité naissante, aux sponsors et autres fans qui cherchent dans tout le pays à le débusquer, à le faire sortir de sa tanière ? Et si la pyramide des besoins humains permettait de révéler autre chose à ce jeune garçon ? A commencer par la découverte de qui il est vraiment, réellement ? Le roman de Caroline Solé, La pyramide des besoins humains, est publié à l’Ecole des loisirs, dans la collection Medium+. Pour les lecteurs à partir du collège.

Delphine