Le 19 juin prochain, toute l’équipe de bénévoles de Couleurs Gaies Pays-Haut Val d’Alzette participera aux côtés de Couleurs Gaies et des associations amies à la Marche des fiertés à Metz. 

Une « première » pour notre toute jeune équipe, sachant qu’en 2020 nous connaissions les débuts de la pandémie de COVID, alors même que notre antenne venait à peine de se constituer… Depuis sa création jusqu’à cette Marche des Fiertés édition 2021, l’équipe souhaite revenir sur sa première année d’existence. 

Même si le territoire de Longwy est historiquement lié à la lutte ouvrière, territoire où se sont toujours brassées les cultures de tous horizons, malheureusement, les LGBTQIA+ y ont souvent été « invisibles » pour ne pas dire « invisibilisés ». Non, qu’ici les gens y soient plus homophobes qu’ailleurs, mais le manque de lieux dédiés et d’une volonté politique forte a considérablement pesé sur l’absence d’initiatives sur ces questions… jusqu’à l’année dernière. 

Depuis quelques mois une dynamique s’est installée sur le Pays-Haut, et l’association a pu créer une antenne grâce à l’aide de nombr.euses bénévoles avec le soutien de communes et d’élu.e.s.  Tout d’abord à Mont-Saint-Martin, puis Longlaville, puis Villerupt, Audun-le-Tiche et Rédange… et bientôt Homécourt. 
Aujourd’hui , nous espérons vraiment que d’autres viendront rejoindre notre initiative et que celle-ci permettra peut-être un jour, la création d’une Marche des Fiertés transfrontalière avec le soutien de Luxembourg et la Belgique. 
Une marche ici même, où il y a plus de 40 ans, les ouvriers se battaient pour la défense de leur droits, et créaient une radio d’expression libre pour « libérer leur paroles » fondée sur des valeurs que nous partageons tou.te.s : celles de la solidarité. Ca aurait « de la gueule » ! 

Dessin de Victor Obscur

Début 2020, nous ignorions tout des difficultés que nous allions rencontrer en partie à cause du contexte de crise sanitaire qui n’a absolument pas facilité les choses. Toutefois le soutien de l’association à Metz, et l’adhésion rapide de nouveaux membres a grandement contribué à laisser émerger une dynamique qui a été jusqu’à attirer l’attention de Mme Elisabeth Moreno, Ministre en charge de l’Egalité entre les Femmes et les Hommes, de la Diversité et de l’Egalité des Chances qui est venue nous rendre visite au lycée de Longwy pour y présenter son plan de lutte contre les haines anti-LGBT en octobre 2020.
Hélas, nous déplorons cependant que la ville choisie par la Ministre n’ait pas marqué une volonté plus forte de nous soutenir alors que sa position STRATEGIQUE aurait mérité une permanence en son coeur et que Couleurs Gaies intervient déjà auprès de centaines d’élèves dans les établissements scolaires (collège, lycée) de Longwy. 
Nous avons multiplié les prises des contacts, envoyé de nombreux mails à la Ville. Ils sont souvent restés sans réponse. 

Lors d’un Conseil Municipal, le Maire Jean Marc-Fournel a même notifié ce refus de nous soutenir en invoquant que le seul soutien financier ne pouvait reposer sur Longwy seule. Hors,  aujourd’hui toutes les plus grosses communes du Pays-Haut et l’Agglomération soutiennent matériellement Couleurs Gaies et Longwy ne figure pas sur cette liste.  Nous avons entendu et lu des belles paroles de la part des élus de Longwy et par la bouche de son 1er adjoint, hélas, peu suivies de faits. 

La jeunesse de Longwy, et même plus globalement toutes les personnes LGBTQI+ du territoire sont ainsi ignorées. 

Nous ne renoncerons pas.

Dans un message sur le mur Facebook de la Ville de Longwy, le maire répondait il y a quelques mois à un commentaire d’un de nos bénévoles pour dire « qu’il ne voyait pas de drapeau arc-en-ciel flotter dans sa ville ».

Le 17 mai dernier, pour la journée mondiale contre les haines anti-LGBT, les villes sus-citées et d’autres (Herserange, Thil, Hussigny-Godbrange…) ont toutes accepté de pavoiser un drapeau en soutien… sauf la ville de Longwy.  Les paroles s’envolent, mais les actes comptent.

Nous souhaitons donc exprimer à toutes les personnes LGBTQ que nous serons vigilants et déterminés à les soutenir, et qu’elles trouveront auprès de nos bénévoles toute le considération qu’elles méritent.