Les coups de cœur #1 : les films de Marie

En cette période où on passe plus de temps chez soi, à cause du froid et aussi un peu d’Omicron, je partage avec vous mes deux derniers coups de cœur filmiques, pour que vous puissiez profiter de ce temps chez vous pour découvrir ou revoir ces films à thématique LGBT.


Seule la terre (God’s own country), de Francis Lee 

C’est un film que j’ai découvert récemment, confinée chez moi, et qui m’a beaucoup plu et touchée, autant l’histoire, que les acteurs, la façon de filmer, les paysages.

L’histoire en quelques mots :

Johnny est un jeune homme qui vit à la campagne au fin fond du Yorkshire. Il est agriculteur et aide son père dans leur ferme. Ce dernier est malade, a de plus en plus de mal à travailler. Johnny souffre de devoir tout gérer à la ferme, au lieu de pouvoir profiter de sa jeunesse, et est sans cesse réprimandé par son père, qui critique souvent ses agissements. Pour fuir cette vie qu’il n’a pas choisi, Johnny passe régulièrement des nuits à boire et à enchaîner les histoires sans lendemain.  

Pour aider Johnny à la ferme, son père recrute un jeune saisonnier, Gheorghe. Cette rencontre va changer la vie de Johnny. Avec Gheorghe, il va commencer à apprendre la tendresse, l’amour de soi et de l’autre, va apprendre à faire ses propres choix …

Les acteurs sont justes, peu de mots mais une présence et un jeu qui soulignent parfaitement le propos. En arrière-plan, de magnifiques paysages de la campagne du New Yorkshire. 

À découvrir ou à revoir 🙂


Miss, de Ruben Alves

Ce deuxième film est plus connu, mais il vaut vraiment le détour, si jamais vous étiez passé-es à côté.

De quoi ça parle : 

Alex a un rêve dans la vie, devenir Miss France. Ce jeune homme est en quête d’identité et de reconnaissance. Il a perdu ses parents, fait un métier où il est souvent dévalorisé et est amoureux de son meilleur ami d’enfance qui attend un enfant avec une autre.

Alex décide de participer au concours pour « devenir quelqu’un ». C’est un film joyeux et coloré, où se croisent une prostituée du bois de bologne, des boxeurs, des personnes sans papiers, et où des systèmes de valeurs se rencontrent et se confrontent. Ce film montre un paradoxe : Alex candidate dans un concours basé sur les stéréotypes de la beauté féminine, dans une exigence qui pourrait ne pas souffrir la différence, mais c’est ce concours qui lui permettra d’accéder à l’acceptation de lui-même, à l’amitié et qui lui permettra de comprendre qui il est et ce qu’il veut vraiment.

C’est un film à la fois drôle et joyeux et qui permet également d’aborder avec le sujet de l’identité et de l’expression de genre, grâce notamment au talent de l’acteur principal. 

Bon visionnage, et n’hésitez pas à partager vos coups de cœur à vous !