La rubrique de D’doc #21 : une tour de garde capitale !

Entrez dans la tour de garde ! – Louise et les canards sauvages

Une découverte en littérature française de jeunesse à partager ! Et conseillée par un libraire du Sud de la France visité l’été dernier comme d’autres visitent les édifices religieux de chaque bourgade. Bref. J’ai ouvert le chemin d’une longue route qui promet de sillonner l’imaginaire collectif des ados comme des adultes. Avec la Tour de Garde, c’est un projet littéraire très ambitieux que l’on découvre. Deux auteurs sont impliqués dans l’écriture au long cours de la fresque à venir en deux fois trois tomes. Une trilogie Capitale du Sud version Chamanadjian, dont le premier volet, Le sang de la cité, est sorti aux Forges de Vulcain, et la trilogie Capitale du Nord, version Claire Duvivier, dont le premier tome, Citadins de demain, est également disponible. Deux livres sont publiés à ce jour et promettent de longues soirées de lecture à tout lecteur qui se lance. Entre fantasy et écriture d’une époque médiévale où les clans, les métiers, les guildes sont légion, la première salve est une plongée dans un parcours initiatique d’un jeune commis d’épicerie qui découvre l’éloquence, le monde des adultes, des décideurs de toute sorte, et l’organisation hiérarchique des cités. La plume de Chamanadjian est teintée de fantastique et celle de Duvivier empreinte de psychologie.

Les deux auteurs sont sélectionnés dans les festivals comme les Imaginales et ce n’est pas un hasard. Foi de lectrice qui n’avait jamais vraiment lu de fantasy française, j’encourage à affronter le gros morceau littéraire de ces pavés qui promettent d’entrer dans les bibliothèques d’un très grand nombre. De la littérature de jeunesse qui n’a, comme souvent écrit par ci, rien à envier à la littérature adulte. 

Delphine